Todd Rundgren: Brouillard acide

    Attention ovni… Auteur étonnant et peut-être même génial, producteur (cela s’entend) et multi-intrumentiste, Rundgren est à part. Son oeuvre, multi-directionnelle, parfois brillante, est également déconcertante. Something/Anything n’échappe pas à cette règle: sorte de mélange acidulé et fusant de Beach boys et de Zappa sous influence soul, l’album vire régulièrement au n’importe-quoi surproduit (« breathless »), … Lire la suite

Les Pretenders ne font pas semblant !

Chrissie-Hynde

  « Pretenders »: voilà un disque dont il faut reparler. La fabuleuse énergie post-punk combinée à une écriture soignée, les vocaux de la belle noiseuse Chrissie Hynde: les années n’ont altéré ni la pertinence ni le plaisir procuré par ce premier essai, sur lequel le combo avait quasiment tout bon. Le décrassage de « The phone Call » … Lire la suite

Hendrix: quand la fée électricité se trompe de berceau

JH_violin2

  Disque quasiment inattaquable, Electric ladyland est le 3ème et dernier vrai album studio de l’Experience. Largement considéré comme un chef-d’oeuvre du psychédélisme, régulièrement classé dans les meilleur albums Rock, ce double album est pourtant très rude à la réécoute, ce que les classements précités oublient de préciser. Bien sûr, l’album contient le sacro-saint « Voodoo … Lire la suite

Led Zeppelin: petits plaisirs campagnards

LZ3

Led Zeppelin 3…encore un album qui a fait couler de l’encre, et pas forcément en bien: après la déflagration du Led Zep 1 puis le bombardement marron du fameux deuxième album, beaucoup boudèrent ce troisième opus. Quelle injustice ! Plus clairsemé que les précédents, affirmant la facette acoustique du groupe, il fait pourtant partie des … Lire la suite

AC/DC: la mariée était en noir

Bon_Scott_Angus_Young_Atlanta_Georgia_1978

  Back in Black est paru en 1980, après le décès de l’emblématique Bon Scott: énorme succès pour ce disque qui vit le groupe passer un cap muscial (toute proportions gardées comme toujours avec AC/DC), mais surtout populaire avec 50 millions de ventes. « Fort bien, dans ce cas ces types n’ont pas besoin de moi », … Lire la suite

Pour quelques BO de plus: Serpico

sipa_serpico_080417_ssh

Serpico, polar adapté du livre de Peter Maas, est un des grands rôles d’Al Pacino au cinéma. Pourquoi vous en parle-t-on ici ? Parce qu’en plus d’être un film jouissif, Serpico offre une superbe BO dirigée par Mikis Theodorakis, qui fait pour beaucoup du charme du film. S’y mèlent cuivres jazz délicats (« Alone in the … Lire la suite

Big Star: tête d’affiche

  Big Star est le groupe d’Alex Chilton, chanteur prodige disparu en Mars dernier après une carrière aussi hiératique qu’exceptionnelle. Alors que s’installe le pernicieux Automne, l’heure semble choisie pour se plonger/replonger dans l’oeuvre magistrale de ce groupe attachant, comme on renfilerait un bon vieux pull usé, à la recherche d’un confort rustique mais parfaitement … Lire la suite

Trottoirs mouvants…

Trottoirs mouvants...

  Un billet rapide sur le groupe The Moving Sidewalks… parce qu’y figure un Billy Gibbons pré-ZZ top et qu’Hendrix les adorait, on parle pas mal de ces sympathiques garçons. Votre serviteur dévoué n’a pu réellement juger de la qualité d’ensemble de l’unique album du combo: mais les trois extraits disponibles sur deezer, bien que … Lire la suite

Pour en finir avec Who’s Next

  Album fort d’une génération, « Who’s next », paru en 1971, achevait la mutation des Who. Groupe protéiforme, parti d’un R&B détonnant, s’étant essayé de façon profitable à l’Opéra Rock (« Tommy » en 1968), le groupe voit son public s’élargir au moment ou il délaisse son imagerie mod et son R&B de club pour accumuler les prestations … Lire la suite

Stone Roses, les beach boys groovy

stone-roses-2

Une fois n’est pas coutume, nous parlons ici d’un petit chef d’oeuvre paru à la fin des années 80. Le premier essai des Stone Roses, paru en 1989, est colossal. La formation étaient probablement de toute la scène baggy la meilleure car la seule ayant réussi à faire groover le rock hallucinogène de l’époque: chansons … Lire la suite

Dire straits, un fabuleux premier album

dire_straits2

Il faut l’avouer: à l’évocation de ce groupe, ce ne sont pas forcément d’excellents souvenirs qui reviennent. Une musique mainstream du milieu des année 80, grandiloquente et aseptisée, taillée pour les stades, la FM et MTV: en un mot américaine. L’illustration parfaite est le boursouflé « Brother in Arms », empêtré dans sa production clinquante et son … Lire la suite

Television, vers de nouvelles aventures

Quelques lignes pour revenir sur « Adventure » deuxième album de Television. A sa sortie le disque fut largement décrié par les fans et la critique, qui ne retrouvaient pas l’énergie garage du premier opus « Marquee Moon ». En réalité « Adventure » est au moins aussi intéressant que ce son prédecesseur, bien que fort différent. Ces deux disques ont … Lire la suite

Réhabilitons Roy Buchanan !

Quelques mots pour parler d’un guitariste des plus sous-estimés. L’homme a produit au gré d’albums parfois inégaux un blues-rock mâtiné de country de facture assez classique, sublimé par un jeu de guitare captivant. Au néophyte, s’il ne fallait écouter qu’un morceau, on conseille cette vidéo de Sweet Dreams: Le style pionnier du « Best Unknown Guitarist … Lire la suite

Editorial

Bienvenue. Un mot sur ce blog « émancipé »: on y parle de musique, classic-rock essentiellement, et ce de façon très libre, tout-à-fait subjective, partiale, en un mot: mâture. Parce que son auteur a déjà choisi son camp musical, il ne cherchera à convaincre personne mais plutôt à partager des impressions, ouvrir des espaces de réflexion, quitte … Lire la suite

  • Booste le trafic de ton blog