Todd Rundgren: Brouillard acide

 
 

Attention ovni… Auteur étonnant et peut-être même génial, producteur (cela s’entend) et multi-intrumentiste, Rundgren est à part. Son oeuvre, multi-directionnelle, parfois brillante, est également déconcertante. Something/Anything n’échappe pas à cette règle: sorte de mélange acidulé et fusant de Beach boys et de Zappa sous influence soul, l’album vire régulièrement au n’importe-quoi surproduit (« breathless »), bavard au propre (« Intro ») comme au figuré (« little red lights »), et penche régulièrement vers la caricature de ballade déconcertante (« Torch Song », ou « one more day »). Mais lorsque la mayonnaise prend, cela peut devenir monstrueux comme sur les premiers titres (« I saw the light, » et la très belle « Cold morning light »… en gros ce qui correspondait à la première face vinyle).

 

Alors bien sûr, sur le papier cela fait un peu léger, mais tout de même: avoir écrit ces morceaux, au charme bien particulier et à priori sans équivalent, ce n’est pas rien; Todd Rundgren est très fort. A noter que cet album est certainement plus abordable que le pachydermique A wizard/a true star; ce dernier est souvent présenté comme son chef-d’oeuvre, pourtant Something/Anything n’a absolument rien à lui envier, bien au contraire !

A découvrir pour les curieux http://www.deezer.com/fr/#music/todd-rundgren/something-anything-86497

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Booste le trafic de ton blog
%d blogueurs aiment cette page :