Television, vers de nouvelles aventures

Quelques lignes pour revenir sur « Adventure » deuxième album de Television. A sa sortie le disque fut largement décrié par les fans et la critique, qui ne retrouvaient pas l’énergie garage du premier opus « Marquee Moon ». En réalité « Adventure » est au moins aussi intéressant que ce son prédecesseur, bien que fort différent. Ces deux disques ont été conçus dans une dynamique totalement différente; Marquee moon -enregistré en un temps record- était un instantané des prestations live du groupe, les morceaux aux allures de jams reposaient sur quelques riffs et faisaient la part belle aux longues- et parfois fatiguantes, il faut bien le dire, à la réécoute- digressions du duo Lloyd-Verlaine. « Adventure » est, lui le résultat d’un véritable travail d’écriture soutenu par une production subtile: aux jams se substituent enfin de vraies chansons. Et pour quel résultat…

L’album contient au moins deux titres d’exception («days» et «dreams’ dream» pour ne pas les nommer), sensibles et beaux à pleurer, qui enterrent sans problème l’intégralité de marquee moon («prove it» excepté). Les guitares canalisées servent ici des constructions sans failles, les entrelacs quasi géométriques de Lloyd et Verlaine s’intègrent magnifiquement dans des morceaux aux ambitions mélodiques nouvelles, sans sacrifier à la concision pop… on pourrait parler longtemps du splendide duo que formaient les deux guitaristes et de leurs magnifiques sonorités, claires, droites, avec notamment un étonnant vibrato main droite pour le dernier. Après, l’intérêt se relâche quelque peu, et on peut trouver qu’à quelques exceptions près (le très rock ‘glory’ et la sensible ‘carried away’) les titres manquent d’inspiration et n’ont pas toujours l’allant des précédents. Mais au moins sur les deux premiers titres mentionnés, Television tutoie le divin.

On l’a compris, le disque est inégal mais les sommets qu’il atteint font de son écoute quelque chose d’indispensable. Il n’est d’ailleurs pas interdit de préférer cet opus réellement attachant à « Marquee Moon », album séminal, intouchable et finalement un peu agaçant. La suite serait moins flatteuse, le groupe s’embarquant dans une réformation aboutissant sur l’album Television en 1992: exit le minimalisme de bon goût des débuts, la production se fait plus envahissante et ce globalement au détriment de l’inspiration (hormis peut-être sur « 1880 or so »).

Pour découvrir:
http://www.deezer.com/fr/#music/television/television-301312

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Booste le trafic de ton blog
%d blogueurs aiment cette page :